expériences avec femmes trés mures

sortie nature suite et fin

J’ai la vue sur son fessier ses jambes gainées de bas. Mon sexe fait de longs va et vient dans sa chatte très lubrifiée. J’ai une vue plongeante sur son petit trou je me penche pour cracher un petit peu de salive sur son anneau puis je le caresse de la main. Je continue à la baiser lentement en ressortant presque complètement mon sexe de sa chatte pour l’enfoncer à fond. Après quelques minutes de ce manège, je la sens accompagner mon mouvement et contracter sporadiquement ses cuisses. Elle gémit doucement et parle à vois basse sans que je réussisse à saisir le sens de ses paroles.

Je me penche pour saisir ses seins qui pendent beaucoup et qui se balancent. J’aime triturer les pointes de seins, surtout les étirer.

Sa respiration s’accélère, c’est elle qui imprime un rythme plus rapide avec ses fesses.

Je mets un coup de turbo, je sens mon gland qui commence à s’enflammer. Denis gémit de plus en plus fort, puis se contracte en poussant un petit cri, je pense qu’elle jouit, à chaque poussée de ma queue elle contracte son sexe, puis se relâche d’un coup bascule sur le coté en frémissant. Ma queue est sortie de sa chatte alors que j’étais tout prêt de lâcher mon sperme.

Denise est penchée sur le coté et tremble en se masturbant fortement puis elle se relève et saisit mon sexe dans sa bouche. Sa langue fait le tour de mon gland puis elle l’avale et le suce goulument. Sa bouche est aussi torride que sa chatte et je sens la jouissance arrivé, surtout quand je vois ses cheveux blancs coiffés impeccablement, tenus par des pinces, ses grosses boucles d’oreille se balancent. Ses seins pendent sur son ventre. Elle me regarde dans les yeux en me suçant et je sens venir ma jouissance et lui tiens la tête pour accompagner le mouvement. Je me contracte et lâche de longs jets de sperme sur son visage. Elle continue de me sucer en pressant ma queue. Je l’essuie avec un mouchoir tiré d’une poche de mon pantalon. Elle me sourit et continue à caresser mon sexe qui se dégonfle déjà. Je me rassois puis m’allonge sur le dos. Denise vient frotter son sexe sur mon visage. Je sens l’odeur de sa jouissance sur mes lèvres. Elle se frotte de son petit clito jusqu’à sa rondelle de plus en plus vite. Ses odeurs mélangées ont pour effet de faire redurcir ma queue qu’elle prend en main pour la branler. Ayant dégagé une main j’enfonce un doigt dans son cul. Elle semble surprise et se contracte mais mes allers et retours la détendent. Elle se relève ce qui a pour effet de faire quitter mon doigt de son anneau. Elle se met à croupi et s’empale sur mon sexe maintenant fièrement dressé. Elle descend à fond puis remue son cul de gauche à droite. Avec ma main droite j’effleure son bouton. De temps en temps elle se penche et vient lécher mes lèvres et m’embrasser où elle retrouve le gout de sa chatte et de son petit trou . Je pose mes mains sur ses fesses pour lui pilonner la chatte de plus en plus vite. Son visage est rouge elle se penche et me murmure des insanités dans l’oreille :

«  vas-y baises moi à fond, je suis ta salope, traites moi de salope !

-         je prends ton cul, tu es une chienne, pétasse, tu te fais fourrer au vue de tout le monde, tu es une grosse cochonne, je sens ma queue toucher le fond de ta chatte..

-         Continue, ne t’arrêtes pas S’il te plait

-         Tu es une sacrée pute, tu as fait exprès de m’exciter en remuant du cul depuis ce matin

-         Oui !

Elle serre brusquement sa chatte en se redressant et en prenant ses seins dans mes mains. Je jouis de nouveau presque douloureusement.

Une minute après, elle m’embrasse longuement sur la bouche puis se relève, la chatte dégoulinante. Elle s’essuie avec sa culotte Cette fois je ne débande pas et de la voir essuyer sa chatte avec sa culotte en dentelle me donne à nouveau envie d’elle.

Elle sourit vient poser sa tête sur ma poitrine.

-         laisse moi regarder ton sexe encore un peu me demande-t-elle

-         Oui si tu me montres le tien

 

Nous restons là quelques minutes à contempler le sexe de l’autre avant de nous rhabiller



28/01/2008
0 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 18 autres membres