expériences avec femmes trés mures

Marthe et Sylvette fin

Sylvette accélère toujours le rythme , ses fesses s’écrasent sur mes cuisses. Mais Marthe ne l’entend pas de cette oreille et lui fait signe d’échanger et quelques secondes plus tard je me retrouve avec Marthe enfourchée sur ma queue et le chatte de Sylvette sur ma bouche.

Son cul est tout petit  ce qui fait ressortir sa moule, elle se frotte sans vergogne, je sors ma langue et c’est elle qui choisit ce que je lui lèche. Elle à l’air d’avoir plus d’expérience que Marthe sur les plaisirs qu’elle peut retirer du léchage de sa rondelle car elle m’appuie carrément son joli petit anus sur les lèvres. J’ai quand même le temps de lui enfoncer un doigt dans le cul et aussitôt elle ondule du bassin en me massant le visage avec les lèvres de sa chatte.

Marthe n’a pas adopté le rythme effréné de son amie, elle effectue de longues ondulations du bassin qui me font presque sortir la queue de son con, puis redescend à fond et effectue des cercles, ma bite bien au fond . Depuis la glace j’aperçois la main de Sylvette qui vient lui caresser le clitoris . Marthe a de petites contractions que je connais bien maintenant et soudain elle jouie en tremblant. A mon tour je me contracte violemment et expulse de grandes giclées de sperme dans sa chatte. Elle bascule sur le coté le visage empourpré et toujours secoué de petits tremblements.

Sylvette se jette sur mon sexe encore raide et tout dégoulinant de sperme et avale le tout, elle me pompe à mort ce qui a pour effet de faire jaillir encore quelques filaments de sperme. Elle frotte longuement sa chatte sur mon visage et ma langue rencontre également les doigts de Marthe venue finir sa copine. Un jet odorant vient éclabousser mon visage et les doigts de Marthe que je suce avidement.

Je n’ai toujours pas débande et voyant cela Sylvette se retourne pour se mettre ma queue dans son intimité, mais je préfère me relever et lui demander de se mettre à quatre pattes afin d’avoir la vue su son petit trou. Je commence à la baiser doucement et Marthe lui caresse le dos et les seins car elle a dégrafé son soutien gorge. Les seins de Sylvette sont un peu pendant mais les bouts durcissent visiblement bien.

Les mains e Marthe sont partout sur Sylvette et sur moi. Je lâche les hanches de Sylvette pour intercepter la main de Marthe et venir lui faire caresser l’anus de son amie. Au début réticente elle vient lui tourner autour de la rondelle et bientôt elle suce son doigt pour l’introduire dans l’anneau. Sylvette se cambre de plaisir et Marthe accélère le mouvement. Ma queue vient pilonner Sylvette et je m’écrase sur son cul écarté par les mains de Marthe. Marthe ne se contrôle plus , elle est écarlate et introduit deux doigts à la fois dans le cul de Sylvette qui gémit de plus en plus fort , puis crie : «  Oh oui, vas-y , mets moi la main et toi baise moi , baise moi »

Marthe se lève brusquement part vers la cuisine.

Elle revient avec un concombre et une bouteille d’huile.

Sylvette ne proteste pas quand elle lui enduit le trou d’huile qui ruisselle jusqu’à ma queue toujours en mouvement mais qui commence à me bruler.

Marthe présente le concombre, son visage est cramoisi et elle respire très vite.

Le concombre force l’anneau de Sylvette , il résiste un peu.

Sylvette hurle , on ne sait si c’est de plaisir ou de douleur.

Marthe retire brusquement le concombre qu’elle venait de faire pénétrer de trois ou quatre centimètres et le pose sur les lèvres de Sylvette qui le suce avidement.

Au bout d’une dizaine de fois de ce manège le concombre s’enfonce sans difficultés de quinze centimètres.

Marthe me fait me retirer de la chatte de Sylvette et me prends la queue dans la main et me dit :

« encule la, mets lui jusqu’au couilles »

Sylvette a la tête sur le tapis et son cul maigre en l’air elle attends de se faire pénétrer par le cul.

Je pose mon gland sur son œillet qui s’ouvre sans difficulté, le passage du concombre et l’huile m’ouvrant son intérieur. Elle  a le cul plus serré que la chatte et je sens son cul me masser la queue fortement. Marthe entreprends de la baiser avec le concombre.

Elle souffle comme une forge, elle se lace devant Sylvette tout en laissant le concombre profondément enfoncé dans la chatte de Sylvette. Elle vient se coucher les jambes bien écartées devant la tête de Sylvette : «  lèches moi ma belle »

Les coups de butoir que je donne au cul de Sylvette ont pour effet de plaquer violemment son visage sur la chatte de Marthe.

Le visage aux anges de Marthe, le cul offert, la tête de Sylvette entre les cuisses de Marthe ont raison de ma résistance, j’éjacule dans le cul  et me retire pour m’allonger sur le tapis hors d’haleine.

Sylvette continue de lécher son amie qui lui presse la tête sur son con avec les mains .

Je me lève, il y a des vêtements partout, je ramasse la culotte de Sylvette pour la presser sur le visage de Marthe.

Puis je m rends à la cuisine pour boire un verre d’eau et me laver sommairement.

Lorsque je reviens, elles sont dans les bars l’une de l’autre et s’embrassent.

Marthe à la chatte complètement défoncée et humide et Sylvette a du sperme qui lui coule le long de la cuisse

Deux grands-mères lubriques qui m’ont fait passer le meilleur après midi de l’année.



21/01/2008
2 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 18 autres membres


Recommander ce blog | Contact | Signaler un contenu | RSS | Espace de gestion