expériences avec femmes trés mures

gentille dame la suite

 

Elle revient de la salle de bain tout sourire avec un peignoir ouvert, elle a enlevé son soutif et ses seins me paraissent bien plus gros.

Elle me raconte alors que depuis la mort de son mari sa vie sexuelle est un désert, mais que mes coups d’œil sur son entrejambe à ma première visite lui ont réveillé la libido, elle pouvait encore susciter le désir .

Après l’avoir rassuré et remercié pour sa prestation, je pose ma main sur sa cuisse ce qui a pour effet de redresser ma queue

Son coup d’œil ravi me va doit au cœur.

Elle se met à quatre pattes sur le canapé comme une invite à la pénétrer , en soulevant son peignoir je dévoile son cul magnifique, gros, rond, ferme, sa chatte de belle taille.

Je lui enlève son peignoir et la mate quelques instant, elle tourne la tête.

-         Baise moi ( tiens on se tutoie )

-         Je n’ai pas de capote

-         Tant pis, j’ai envie

-         C’est contre mes convictions, et c’est plus sur pour toi

-         Attends je reviens, elle court à poil et monte les escaliers

Elle revient en exhibant fièrement une capote dans un emballage fluo

C’est à ma petite fille qui l’a oublié dans un tiroir de sa table de nuit alors que je lui avait prêté la maison cet été pour une petite fête très sage me dit-elle malicieusement.

Elle l’ouvre mais avant de me la mettre elle avale ma queue quelques secondes.

Elle se remet en position, pour lui rendre la politesse je me penche pour fourrer ma langue dans sa chatte de nouveau lubrifiée, tant que j’y suis-je remonte pour lui lécher la rondelle. Surprise elle tressaute, mais bien vite c’est son cul qui vient se frotter à ma bouche

« humm c’est bon !

Encourage j’écarte encoure plus ses fesses pour faire des allers et retours entre son anus épicé et sa chatte odorante.

Mais j’ai trop envie de la prendre et me mets à genoux sur le canapé.

Ca y est je vais baiser une vieille de plus ! J’adore ça

Je frotte mon gland contre son clito puis le pose juste à l’entrée de sa chatte qui semble vouloir l’aspirer. Je veux maintenir le suspens , mais c’est elle qui recule et ma queue s’enfonce dans sa chatte chaude et mouillée. Je commence de lents allers et retours en retirant presque ma queue complètement afin que les lèvres de sa chatte viennent lui lécher le clitoris. Mon rythme s’accélère, je vois ses seins qui pendent balancer puis qu’elle pose sa tête sur son bras replié sur les coussins ce qui a pour effet de cambrer sa croupe. J’ai la pleine vue sur son anneau et sur ma bite qui coulisse dans sa chatte. Mes mains caressent son dos et parce qu’il me fascine je caresse sa rondelle du doigt sans la pénétrer.

Je regarde le décor délicieusement vieillot, et je vois notre reflet dans un miroir à pied.

C’est super excitant de voir ses fesses s’écraser à chaque pénétration, ses seins tressaillir et sa tête dodeliner. Ses cheveux gris, son petit collier en or de gentille petite veuve m’excite autant que la vue de son cul.

Mon rythme cardiaque s’accélère encore, j’enfonce juste le bout de mon index dans son petit trou. J’ai l’idée de me pencher sur elle pour que ma main viennent caresser son clitos alors que de longs frissons me remontent dans la colonne. Elle gémit plus fort et parle rapidement sans que je parvienne à la comprendre. N’y pouvant plus je jouis en elle en lui pilonnant les fesses.

 

Je m’écroule sous elle en me retirant. La capote est pleine de sperme comme si je jouissais une première fois après une semaine d’abstinence.

Je me redresse pour m’assoir , elle se jette sur moi pour m’embrasser à pleine bouche.

J’espère que ce ne restera pas une expérience unique.



16/01/2008
0 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 18 autres membres